Une mauvaise information sur le tremblement de terre a tué des enfants au Népal.

  • Dadi SAPKOTA

Rasuwa-Dhading-05-06-may-2015-2 073

Le   journaliste Anushil Shrestha m’a appelé très tard pour me dire d’aller au district de Rasuwa. Notre correspondant local de médias Himal “Ramesh Kumar dit que personne n’est arrivé jusqu’à présent. Le village entier est détruit et ils ont rien».

Rasuwa-Dhading-05-06-may-2015 464

Je lui ai demandé ce dont ils ont vraiment besoin. Le lendemain, nous avons acheté des morceaux de tissu pour les femmes à utiliser lors de leur menstruation, des paquets du riz, des marteaux, des épingles, des nouilles.  Nous avons essayé de donner quelque chose de vraiment important plutôt que de dire « nous donnons du matériel de secours aux victimes ».

Rasuwa-Dhading-05-06-may-2015 417

Lorsque nous sommes arrivés à Nyaupane Tole, de Katunje village (Tole est une partie du village divisée sur la base des habitants, de leur histoire, de la population, de la culture, de la communauté et de la religion etc. …c’est comme un petit quartier d’un petit groupe dans le  district de Rasuwa.

Rasuwa-Dhading-05-06-may-2015 423

Les murs ont été détruits. Les tuyaux d’eau ont été écrasés. Des maisons ont été partiellement ou totalement détruites. Ils avaient perdu des membres de leur famille. Alors, ils se sentaient tristes pour enlever les débris. Ils avaient trop peur d’entrer dans leurs maisons parce qu’ils pensaient que le tremblement de terre pourrait revenir.

Nous avons vu que les gens étaient tristes, curieux, impuissants et perdus dans leur douleur. Ils ont dit qu’ils ne rentrent pas dans leurs maisons, ils passent les jours et les nuits à l’extérieur depuis le tremblement de terre. Je leur ai dit qu’ils devraient apprendre à vivre avec le  tremblement de terre. Ils doivent apprendre et être prêts à vivre en toute sécurité . Jamuna Nyaupane, une jeune femme est sortie de la foule. Elle me regardait. Je savais qu’elle avait quelque chose d’important à me dire.

Rasuwa-Dhading-05-06-may-2015 425

Elle commence à raconter une histoire très triste de son village. «En raison de la mauvaise information donnée par la Croix Rouge certains enfants sont morts dans le tremblement de terre.”

«En raison de l’information donnée par la Croix-Rouge dans des écoles, ils sont morts ? Comment ça ?” lui ai-je demandé ? Ce n’est pas possible. Mourir au lieu de survivre, au lieu d’être en mesure de s’échapper?

Rasuwa-Dhading-05-06-may-2015 433

Elle a répété : «Oui,  A cause de la croix rouge nos enfants sont morts dans le tremblement de terre» Il était très étrange d’entendre ça.

Elle a répondu: «Les volontaires de la Croix-Rouge sont venus dans les écoles des villages. Ils ont conseillé de rester en sécurité sur place. Comment survivre quand il y a un tremble de terre ? Ils ont même montré le lit dans la maison et dit «vous allez sous le lit aussitôt que possible. Mettez votre tête à l’intérieur et rester ainsi tant que la maison continue à trembler ».

Rasuwa-Dhading-05-06-may-2015-2 072

Elle a continué «Il y avait des enfants qui jouaient dehors dans le champ. Dès que la terre a commencé à trembler ils ont couru à l’intérieur de la maison. Ils auraient été en sécurité à l’extérieur. Ils ont suivi les leçons apprises dans leur école,  ils sont donc entrés dans la maison et ils ont été tués lorsque les maisons ont tremblé et ont été détruites.

Rasuwa-Dhading-05-06-may-2015 465

Les bénévoles de la Croix-Rouge et des autres organisations ont appris juste comment réagir pour ceux qui étaient à l’intérieur des maisons. Ils n’ont pas expliqué que «si vous êtes à l’extérieur, alors vous ne devez pas entrer dans les bâtiments. En raison de ce manque d’information, cela a tué les enfants au lieu de sauver leur vie.

Pourquoi cela ?

Rasuwa-Dhading-05-06-may-2015 458

Tous les bénévoles, les experts ont donné de mauvaises indications/informations, de faux conseils sur le tremblement de terre ? En fait, ces experts étaient des experts pour les bâtiments, pour les structures européennes. Ils ont éduqué les enfants sur la base de leurs connaissances, lesquelles auraient été appliquées seulement en Europe, aux Etats-Unis.

En Europe et en Amérique les piliers des bâtiments sont très solides. Ils  construisent généralement des piliers protégés contre le séisme. Mais les murs ne sont pas épais, pas lourds. Très souvent, ils utilisent du contreplaqué pour construire les, lequel est très léger. Donc, dans ces bâtiments il n’y a aucun risque que les piliers se brisent. Le seul risque est que les murs puissent tomber mais sans danger de mort.  Pour éviter d’être blessé, ils disent qu’il est préférable d’aller sous le lit pour être en sécurité.

Au Népal, ils ont juste donné une mauvaise information, sans comprendre correctement le système et la structure de nos bâtiments. Ils ont juste transmis leurs connaissances à l’aveuglette.