NÉPAL : BIDHYA BHANDARI DEVIENT LA PREMIÈRE FEMME PRÉSIDENTE DU PAYS

bidhya-nepal

Leader du Parti communiste marxiste-léniniste unifié du Népal, la députée Bidhya Devi Bhandari est devenue la
première femme à prendre la présidence du Népal, le 28 octobre 2015. Une revanche pour cette militante féministe, qui a fait campagne pour les droits des femmes dans la nouvelle Constitution.

Bidhya Bhandari a été élue mardi présidente du Népal par le Parlement. Elle devient ainsi la première femme à occuper ce poste depuis la chute de la monarchie dans le pays.

La vice-présidente du Parti communiste du Népal a été élue mardi 27 octobre 2015 par le Parlement pour occuper la fonction de présidente du pays. Bidhya Bhandari a recueilli 327 voix contre 214 pour son adversaire Kul Bahadur Gurung. La politicienne de 54 ans remplace ainsi l’ex-chef de l’Etat Ram Baran Yadav. Élu en 2008, il avait été le premier président du Népal, suite à la chute de la monarchie hindoue qui régnait depuis 240 ans.

Cette ancienne ministre de la Défense (2009-2011) a été l’une des rares femmes à siéger au Parlement népalais, après avoir été élue en 1994 et en 1999.
“Certains pourraient dire qu’elle n’est pas la personne la plus féministe à devenir présidente”, “Mais elle est une femme célibataire (veuve et mère de deux enfants, ndlr) dans une société dominée par les hommes qui a fait un sacré parcours en politique et c’est assez louable”,

Nouvelle constitution

L’élection de Bidhya Bhandari intervient un mois après l’adoption d’une nouvelle Constitution. Après l’annonce des résultats, la nouvelle présidente a donc déclaré à la presse :

Je vais faire de mon mieux pour protéger la Constitution et travailler au développement et à la prospérité de ce pays.

Le prédécesseur de Mme Bhandari, Ram Baran Yadav, qui avait pris ses fonctions en 2008, était censé ne rester en poste que deux ans, mais les différends politiques ont retardé pendant des années le vote d’une nouvelle loi fondamentale.

Finalement adoptée en septembre dernier, la nouvelle Constitution, qui prévoit notamment un partage de ce pays de 31 millions d’habitants en sept provinces, remplace un texte provisoire mis en place après l’abolition de la monarchie en 2006, au terme d’une décennie de guerre civile contre la guérilla maoïste qui a fait plus de 16.000 morts en dix ans.
La fonction de président détient un rôle essentiellement symbolique dans le pays.
Une élection saluée par Washington.

La Maison Blanche a salué mercredi l’élection de Bidhya Bhandari. a déclaré que l’élection au début du mois d’octobre de Khadga Prasad Sharma Oli au poste de Premier ministre, puis celle mardi Bidhya Bhandari à la présidence sont des “étapes importantes qui démontrent l’engagement du peuple népalais envers la démocratie”.

Source -Jean-pierre Mercier du Népal