Soins de santé sur les ailes, drone médical bientôt au Népal

Le drone médical initié par Mahabir Pun, président du Centre national de l’innovation (NIC), en est à sa dernière étape d’exploitation. Le projet de drones médicaux qui va changer la donne en matière de soins de santé en milieu rural au Népal en facilitant la livraison des médicaments et la récupération des échantillons de laboratoire à destination et en provenance de zones éloignées et très éloignées.

détails…

“On peut passer dix heures à attendre dans le froid” : le dangereux succès de l’Everest, sommet le plus embouteillé du monde

-Marie-Violette Bernard/France Télévisions

Plus de 800 personnes ont tenté l’ascension de la plus haute montagne du monde, cette année. Une saison qui a été marquée par des engorgements à près de 8 800 mètres d’altitude et onze morts.

“J’ai passé une heure trente à faire la circulation au sommet du monde.” Le matin du 22 mai, Nirmal Purja est “resté bloqué quatre heures” dans le long serpentin d’alpinistes qui cheminaient lentement vers le sommet de l’Everest. Sur le célèbre ressaut d’Hillary, à 8 800 mètres d’altitude, plusieurs dizaines de personnes ont fait la queue sur une mince bande de neige pour atteindre le point culminant de la planète. “En redescendant, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose”, raconte à franceinfo l’ancien militaire britannico-népalais, qui s’est fixé l’incroyable défi de réussir l’ascension de 14 plus hauts sommets du monde en sept mois. “Alors j’ai organisé le passage des uns et des autres.” 

détails…

L’Inde pense avoir trouvé le yéti, le Népal n’y voit qu’un ours

                                                     afp.com/Prakash Mathema

Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 03/05/2019 à 17:02

Le tweet de l’armée indienne avait déclenché hilarité et scepticisme.

détails…

Chamonix : le Premier ministre népalais était coincé en haut du Brévent

Le Premier ministre népalais et la délégation qui l’accompagnait sont enfin descendus du Brévent.

Le petit groupe sera resté bloqué un peu plus d’une heure à 2500 mètres d’altitude du fait des conditions météorologiques.

détails…

Quatre nouveaux morts sur l’Everest embouteillé

Quatre alpinistes ont péri sur l’Everest, ont annoncé vendredi des organisateurs d’expéditions, portant à huit le nombre de morts cette saison sur le toit du monde dont la fréquentation croissante crée de dangereux embouteillages en “zone de la mort”.

détails…

Kami Rita Sherpa Gravi le mont Everest 23 ème fois

-Rajan Pokhrel

(Kami Rita Sherpa, Photo: Facebook)

KATHMANDU: Un alpiniste Sherpa âgé de 49 ans a atteint la 23ème fois au sommet de la plus haute montagne du monde, devenant le seul alpiniste au monde à détenir le record du plus grand nombre de sommets du mont Everest.

détails…

Photo de la semaine : C’est mon tour

Tour à tour: quand elle était jeune, elle me tenait. Maintenant elle est vieille, c’est mon tour. photo- Prabakhar paudel

détails…

TÉLÉVISION: ERIC VALLI ET LE FILM DE L’IMPOSSIBLE

Une caravane de 150 mules à 5.200 mètres d’altitude, des villages coupés du monde… “Népal, par-delà les nuages” raconte la reconstruction du pays après le séisme de 2015. A voir le 3 janvier sur France 5.

La caravane de mules marche à 5.100 mètres d’altitude vers le col de Larkya La, au Népal. Elle suit un ancien chemin, utilisé il y a une trentaine d’années. © Eric Valli.

détails…

Au Népal, la bombe à retardement des lacs glaciaires

Par AFP le 11.12.2018 à 09h22

(Une vue du lac glaciaire Imja dans la région de l’Everest au Népal, le 22 novembre 2018, à 140 km au nord-est de Katmandou AFP – PRAKASH MATHEMA)

Lorsque qu’un puissant séisme a secoué le Népal en 2015, Phudoma Sherpa se souvient avoir couru comme une dératée, pas tant en raison du tremblement de terre que par peur d’une rupture du lac glaciaire situé au-dessus de son village.

détails…

Alpinisme : Marc Batard, les éternels défis du fils de Sagarmatha

Par Tiana Salles

© Pascal Tournaire.

A 66 ans Marc Batard se prépare à repartir à la conquête de l’Everest. Celui qui a grimpé sur le toit du monde en moins de 24 heures et sans oxygène quand il avait 36 ans a décidé d’y retourner y fêter ses 70 ans en 2022. Un défi hors norme à l’image de sa vie et de ses capacités sportives spectaculaires qui lui avaient valu le surnom de “sprinter de l’Everest”. Pourtant, au-delà des exploits sportifs, le guide de haute montagne, peintre, écrivain, est avant tout un homme sensible et complexe, en quête de lui-même, dont les projets et combats sont autant d’ascensions à réussir.

détails…